Communauté Arabe du Mali : « Le gouvernement doit communiquer pour éviter la stigmatisation »

L’Alliance de la Communauté Arabe du Mali (Al-CARAMA) a animé le 20 janvier 2013, à l’hôtel Salam une conférence de presse pour attirer l’attention de tous les acteurs impliqués dans la guerre au nord du Mali, afin d’éviter des amalgames susceptibles de provoquer des bavures inutiles.

« L’objectif de cette conférence de presse est d’attirer l’attention de tous les acteurs impliqués dans la guerre au nord du Mali d’éviter les bavures inutiles », a déclaré Mohamed Mahamoud El Oumourani, Président de l’Al-CARAMA. Avant d’ajouter que l’adversaire est connu de tous. Selon lui, le peuple malien est en guerre contre les adversaires de l’unité nationale, de la cohésion nationale qui sont connus de tous. Face à cette certitude, il dira que la victoire ne doit pas être entachée par des bavures inutiles qui ne feront que compliquer notre vivre ensemble demain. « Le nord du Mali n’appartient pas aux Arabes, aux Sonrhaïs, aux Touareg et aux Peulhs, le Nord appartient au Mali », a-t-il déclaré, avant d’inviter toutes les communautés à se donner la main pour sortir de cette situation, qui n’est que le résultat de la mauvaise gouvernance.

Mais, au paravent dans une déclaration lue par Mohamed Fall, secrétaire politique, l’Al-CARAMA a indiqué qu’elle suivait avec beaucoup de bonheur l’évolution de la situation sécuritaire au Mali, notamment le nouvel engagement de nos forces de défense et de sécurité pour combattre les occupants et recouvrer notre intégrité territoriale. La déclaration note que l’AL-CARAMA salue l’engagement décisif et salutaire de la France aux cotés du Mali, mais aussi celui de la Communauté internationale qui va permettre de poursuivre l’action de reconquête du nord.

Après avoir indiqué que les membres de la Communauté arabe sont loyalistes et républicains, non pas par conformisme, mais bien par conviction. « C’est pour cela qu’ils se battent depuis toujours pour défendre les valeurs de la République », a déclaré Mohamed Fall, avant de rappeler que la Communauté Arabe du Mali a toujours affirmé avec force son attachement à l’unité et à l’intégrité territoriale du Mali et son attachement indéfectible à la cohabitation pacifique entre toutes les communautés nationales en générale et celles du nord en particulier. Pour cela, il a indiqué qu’Al-CARAMA condamne avec la dernière énergie le terrorisme et le narco trafic et tout recours à la violence comme forme de revendication.

Opposé à toute incitation à la haine raciale, Al-CARAMA, s’est élevée contre les pillages, les violations de domicile et autres atteintes graves aux libertés fondamentales et aux droits de l’homme perpétrées chez des membres de la communauté au motif de leur appartenance ethnique. Al-CARAMA s’est félicitée de la déclaration du General Dahirou Dembélé, Chef d’Etat Major général des armées. Selon l’alliance, elle traduit la volonté du gouvernement et est venue bien à propos pour rassurer l’ensemble des communautés.

Par ailleurs, l’Alliance a formulé une série de recommandations à l’intention du gouvernement. Ce sont : la poursuite de l’amélioration de la communication et de la sensibilisation en direction des populations pour éviter la stigmatisation et faciliter la réconciliation nationale, la poursuite des efforts pour renforcer la capacité et l’indépendance des acteurs privés de la communication à travers une meilleure information et des moyens adéquats, l’implication effective des cadres civiles et militaires de toutes les communautés pour recouvrer l’unité nationale et l’intégrité du territoire. Mieux, elle a suggéré que les militaires restés loyalistes jusqu’au bout issus des communautés arabes et Touareg qui malheureusement n’avaient pas bénéficié en son temps de l’appui et de l’organisation nécessaires soient remobilisés dans le nouvel engagement militaire pour recouvrer notre intégrité territoriale.

Assane Koné

Les unes