Restauration de la sécurité et de la stabilité dans le Nord du Mali : Le commandement militaire américain consulte les forces françaises et de la Misma

Image: 

Une délégation de hauts responsables militaires américains a rencontré hier à Bamako, les commandements des forces françaises au Mali et de la MISMA. Dirigée par le vice-amiral Joe Leidig, cette délégation de militaires américains a été reçue hier aux environs de 13 h30 à l’école de Maintien de la Paix ‘’Alioune Blondin Beye’’, par le Brigadier-général Yaye Garba du Niger, commandant adjoint de la MISMA. C’était en présence de Leanne Cannon, Directrice des Affaires publiques de l’Ambassade des Etats-Unis au Mali.

La délégation américaine dirigée par le vice-amiral Joe Leidig, adjoint au commandant des opérations militaires pour le Commandement des Etats-Unis pour l'Afrique (AFRICOM) séjourne à Bamako, du 25 au 27 février. L’objectif de la mission, selon un communiqué de presse de l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique au Mali, est de « consulter les commandements des forces françaises au Mali et de la MISMA, dont les efforts d'intervention pour aider à la restauration de la sécurité et de la stabilité dans le Nord du Mali sont soutenus par des services de renseignement et d’assistance logistique américains ».

Le vice-amiral Leidig est accompagné du major général Patrick Donahue, commandant de l'armée américaine pour l’Afrique et son personnel. Cette visite permet à ces chefs militaires américains « d'acquérir des connaissances de première main sur la situation actuelle au Mali, afin de mieux comprendre et d'évaluer l'efficacité de l'aide américaine à l'effort d'intervention à ce jour, ainsi que les besoins et les défis qui nous attendent », précise le communiqué. Le gouvernement américain s'est engagé à travailler avec la communauté internationale pour rétablir la stabilité et la sécurité au Mali.
AFRICOM a positionné des avions non-armés pilotés à distance à Niamey, au Niger, pour soutenir une gamme de missions régionales de sécurité et des engagements avec les pays partenaires. En outre, une équipe de l’armée de l’air américaine est récemment arrivée à Niamey. Ils y sont dans le cadre d'un déploiement plus grand qui fournira un soutien pour la collecte de renseignements et facilitera le partage de renseignements avec les forces françaises engagées au Mali, et avec d'autres partenaires dans la région.
Soutien aérien
Le soutien américain a joué un rôle important dans le succès de l'intervention internationale. À compter du 22 février, les Etats-Unis ont mené quarante-cinq missions de ravitaillement en vol qui ont fourni près de 862 tons de carburant aux avions français.
Le 21 janvier, les Etats-Unis ont commencé à fournir un soutien aérien à l'armée française et aux pays partenaires, en transportant du personnel français, des provisions et des équipements à Bamako et à Niamey, ainsi que des militaires tchadiens en provenance du Tchad à Niamey. Au cours d'un total de 47 missions, ce soutien aérien a transporté environ 1.200 tonnes de matériel et de provisions et 975 passagers.
Appui logistique
Les Etats-Unis ont annoncé le 29 janvier leur intention de fournir jusqu'à 48 milliards de F CFA pour soutenir la MISMA pour les sept prochains mois. Ce montant comprend 4 milliards de F CFA déjà en train d'être dépensés pour fournir un appui logistique de base aux premiers contingents de la CEDEAO et pour le transport immédiat des troupes et des équipements de la CEDEAO à Bamako. Ce financement couvre également des besoins immédiats d’équipements et de provisions pour les troupes de la MISMA déjà au Mali, tels que des rations alimentaires, de l'eau et des casques, indique le communiqué de l’Ambassade des Etats-Unis au Mali. Il indique que les représentants du programme des Operations d’Urgence de Formation et d’Assistance des Etats-Unis pour l’Afrique (ACOTA) sont en Afrique de l'Ouest et travaillent avec les pays contributeurs de troupes (Bénin, Burkina Faso, Ghana, Niger, Nigeria, Sénégal et Togo) pour mener des évaluations des besoins et se préparer pour la formation. ACOTA, un programme géré par le département d'État américain, fournit la formation de terrain pour les forces africaines.
B. Daou
Encadré

Leanne Cannon, Directrice des Affaires publiques de l’Ambassade des Etats-Unis
« Les Etats-Unis sont très engagés dans le but de prévenir le terrorisme au nord du Mali »

En marge de la réunion entre les Commandements militaires américain et la Misma, Leanne Cannon, Directrice des Affaires publiques de l’Ambassade des Etats-Unis au Mali a déclaré à la presse que les Etats-Unis sont très engagés dans le but de prévenir le terrorisme au nord du Mali. « Nous sommes engagés avec les partenaires dans la région, pour soutenir les efforts des Africains et des français à cet égard ». Leanne Cannon a rappelé que pour une implication directe des Etats-Unis avec le gouvernement malien, il faut que des élections crédibles se tiennent. Cependant les Etats-Unis continuent « l’appui humanitaire à grande échelle pour les déplacés et les refugiés qui sont dans l’insécurité alimentaire. Mais nous appuyons aussi la Misma et les Français dans le domaine de la sécurité ». Selon elle, le but de la présente visite des hauts responsables militaires américains est de voir de près les défis à venir dans le cadre des efforts de la sécurisation du nord. C’est donc une opportunité de mieux connaitre les besoins, selon la Directrice des Affaires publiques de l’Ambassade des Etats-Unis.

B. Daou

Les unes