Forum de la société civile: Pour une transition politique apaisée et réussie

La salle de conférence du gouvernorat du district de Bamako a abrité le mardi 26 février 2013 la cérémonie d’ouverture du forum de la société civile pour l’harmonisation de sa contribution à la réussite de la transition politique. L’un des objectifs de ce forum est d’analyser de façon sereine la feuille de route adoptée par l’Assemblée nationale et faire au besoin des propositions d’amendements au gouvernement et à l’Assemblée nationale. La cérémonie était présidée par Mamoutou Diabaté, président du Forum des organisations de la société civile, en présence de Boureima Allaye Touré, président du Conseil national de la société civile et de nombreuses autres personnalités.
Du 26 au 28 février, les participants au forum auront à échanger sur le processus de la transition politique au Mali et à analyser en commission le rapport de l’atelier préparatoire à la participation de la société civile aux concertations nationales et la feuille de route adoptée par l’Assemblée nationale en vue de faire des propositions d’amendements et des recommandations assorties d’une ébauche de plan d’accompagnement opérationnel de mise en œuvre. Après avoir fait la genèse de la situation depuis janvier 2012 jusqu’à nos jours, le président du Conseil national de la société civile (Cnsc), Boureima Allaye Touré, a fait savoir que grâce à l’intervention de la société civile, les concertations nationales ont été reportées pour permettre une participation effective de toutes les parties prenantes mais aussi pour mieux préparer. Il a salué l’intervention militaire française au Mali. « Chacun de nous a vue la feuille de route et nous savons bien qu’elle est insuffisante. Nous devons accompagner le gouvernement pour que la feuille de route soit exécutable. Cela va nous amener à se pencher sur ce qui a été adopté et alerté les autorités très rapidement pour l’éventuel amendement et ensuite de voir qu’est ce qui peut être notre partition dans cette transition. Il faut que nous travaillions à faire sortir un plan d’action faisable », a dit Touré. Il a souhaité un engagement sans faille des participants pour une sortie de crise. Pour le président du Forum des organisations de la société civile (Fosc), Mamoutou Diabaté, le Fosc et le Cnsc ont décidé depuis l’avènement de la crise institutionnelle et sécuritaire au Mali de se concerter et d’œuvrer ensemble, en vue de dégager des positions et démarches communes sur les questions d’intérêt national et de contribuer à la recherche de solutions aux différentes crises qui frappent le pays. Il a indiqué que l’objectif général du forum est de contribuer à l’harmonisation des positions, des interventions et appuis des acteurs de la société civile pour une transition apaisée et réussie. Ce forum regroupe plus de 130 participants repartis entre plus de 40 organisations faîtières de la société civile venant des 8 régions du Mali et du district de Bamako. A ceux là s’ajouté les déplacés du nord. Par ailleurs, une minute de silence a été observé à la mémoire des disparues.
Aguibou Sogodogo

Les unes