Drois de diffusion de la CAN 2013 : Les Mises au point de LC2-Afnex à la RDC

La Can 2013 s’approche. A la veille de ce rendez-vous du foot africain, le détenteur des droits de diffusion (LC2-Afnex), vient de faire un communiqué sur la gestion des droits de diffusion télévisuelle et radiophonique de la Can 2013 en République Démocratique du Congo, qui semble être un mauvais payeur des droits de diffusion.
Le communiqué indique qu’Afnex est l’unique détenteur des droits de diffusion Tv et Radios de la Can Orange Afrique du Sud 2013 « par voie hertzienne et satellitaire, à titre gratuit », dans 41 pays d’Afrique Sub-saharienne et dans toutes les langues. Ces droits appartiennent à la Confédération Africaine de Football (Caf) qui les a concédés, par licence à LC2 Médias-Afnex. Depuis 2004, poursuit le communiqué, LC2 Médias Afnex entretient des rapports cordiaux avec la Radio Télévision Nationale Congolaise (Rtnc). La Rtnc, a-t-il dit, a acquis le droit de Diffusion de la Can 2012 qui à cette date est toujours en cours de régularisation. Pour régularisation, LC2 a donné comme délai butoir à la Rtnc le 15 décembre 2012 pour finaliser les instances et l’offre comptant pour la Can 2013. Seules, insiste le communiqué, les chaînes de télévision et médias ayant acquis les droits de sous-licence TV et Radio auprès de Côte central de football (CCFOOT)-Ltd pourront légalement diffuser la Can Orange Afrique du Sud 2013, acheminées uniquement par le réseau Afnex, en mode « voie hertzienne et satellitaire, à titre gratuit » sur le territoire de la Rdc. « Toute autre diffusion TV et Radio de la Can Orange Afrique du Sud 2013 dans ces conditions en République Démocratique du Congo (Rdc) sans autorisation préalable et écrite de Ccfoot constituera un acte de piraterie qui sera immédiatement et systématiquement poursuivi par LC2– Afnex/ Ccfoot, devant les tribunaux et autorités compétents, sans préjudice de toutes autres actions légales, fussent-elles à titre conservatoire », indique le communiqué. Et de rappeler que tout acte de piraterie porte atteinte tant aux droits du licencié de la Caf que de la Caf elle même. Le communiqué ajoute en outre que tout acte de piraterie affaiblit l'événement sportif et son organisateur et porte ainsi gravement atteinte à l’économie du sport en Afrique. « Dans l’intérêt de l’économie du sport en Afrique en général et de la promotion du football africain en particulier, vivons tous la Can Orange 2013 avec le Réseau Afnex (African Network and News Exchange) », souligne le communiqué.
Hadama B. Fofana

Les unes